mutuel – Comparateur assurance décès

Histoire mutuelle

mutuella mutuel il provient d'un mouvement politique et social appelé "mutualisme" et est apparu en France, sous sa forme moderne, à la fin du 18ème siècle. Les formes d'association mutualiste ou coopérative se sont développées au cours de l'histoire, en particulier dans le secteur des assurances, mais aussi dans les secteurs bancaire, de la construction, de l'éducation et, plus généralement, de toutes les formes de production. ou le commerce.

la mutuel est apparu dans la période précédant le vote de la loi The Hatter (juin 1791), loi interdisant les "assemblées d'ouvriers et d'artisans" et visant à bannir les coalitions d'ouvriers et d'employeurs. Cette loi a été votée pour éviter le risque de sédition, la révolution née dans les clubs que l'ancien régime avait tolérés et où la pensée des Lumières était répandue.

Ils ont été formés dans un environnement non réglementaire, avant d'être officiellement reconnus en 1852, sous le Second Empire, par un décret de Charles Louis Napoléon Bonaparte. C’est à partir de cette date qu’ils décollent réellement, bénéficiant du soutien administratif et financier de l’État, qui tente toutefois encore de contrôler ses activités pour éviter tout risque de coalition séditieuse.

Pendant cette période, les "sociétés de secours mutuels" versent des prestations de maladie à leurs membres (indemnités journalières, remboursements de frais médicaux ou de médicaments), moyennant une modeste contribution. Ils pourraient également, si leurs réserves financières le leur permettent, leur verser une pension de vieillesse ou prendre en charge leurs funérailles.

Depuis 1898, "l'aide mutuelle" a étendu ses avantages, avec la libéralisation de la législation sous la Troisième République, en faveur des femmes (avec la réciprocité maternelle), des enfants (avec des hypothèques scolaires) et même des agriculteurs (avec l'aide réciproque des enfants). travaux agricoles). L'existence de ces sociétés repose, à cette époque, sur la responsabilité individuelle des membres et sur la notion de réciprocité (ces organisations fonctionnent grâce à la solidarité et à l'entraide de tous).

Au XXe siècle, s’adaptant à l’engagement croissant de l’État dans le domaine de la protection sociale (en particulier depuis 1945, date de la création du système de sécurité sociale), les sociétés de secours mutuels finissent par être reléguées à des fonctions de couverture complémentaires à la sécurité sociale. C’est donc depuis 1945 qu’on les appelle mutuelles " mutuel ».

aujourd'hui mutualités offrent des prestations de santé complémentaires (couverture de la plupart des frais médicaux, y compris les frais d'optique et de soins dentaires, ainsi que les frais d'hospitalisation), ainsi que des conventions collectives prévoyant une couverture supplémentaire pour les employés (employeur ou, en règle générale, le conseil d'administration); l’usine est responsable d’une partie de la cotisation) ou de contrats dans le domaine de l’assurance sécurité sociale (indemnités de décès, pension d’invalidité, intégration aux prestations journalières de sécurité sociale, etc.).

Donc c'est une hypothèque?

Hypothèque - DéfinitionLa définition de mutuel est donné au paragraphe I de l'article L111-1 du code de réciprocité. Voici ce que nous lisons dans cet article:

"Les sociétés mutuelles sont des personnes morales de droit privé à but non lucratif. Elles acquièrent la qualité du prêt et sont soumises aux dispositions de ce code à compter de la date de leur enregistrement dans les conditions fixées par décret en Conseil d'État. Elles se sont notamment acquittées par leurs membres, et dans l'intérêt de ce dernier et de leurs successeurs, une action de prévoyance, de solidarité et d'assistance mutuelle, dans les conditions prévues par leurs statuts, afin de contribuer au développement culturel, moral , intellectuels et physiques de leurs membres et l’amélioration de leurs conditions de vie. (…) "

Ainsi, on dit que le mutuel ce sont des organisations à but non lucratif, ce qui signifie qu'elles ne sont pas destinées à générer des bénéfices, qui doivent être redistribués à leurs associés. Leur vocation est essentiellement d'apporter des réponses aux besoins sociaux exprimés par leurs membres, en concertation avec eux. Les excédents qu'ils génèrent ne sont donc pas utilisés pour être redistribués à leurs membres, mais peuvent être utilisés pour créer et développer de nouveaux avantages ou garanties pour les intérêts de leurs membres et de leurs "bénéficiaires".

D'autre part, une entreprise mutuel il est déclaré légalement constitué à partir du moment où il est inscrit par décret au registre national des sociétés mutuelles.

Le code de la mutualité stipule également que mutualités ils sont financés "par les cotisations de leurs membres", ce qui signifie qu'ils ne peuvent utiliser aucune source de financement autre que celle provenant de leurs membres. mutuel elle peut donc émettre des titres de participation, mais ne peut en aucun cas se développer financièrement en procédant comme une augmentation de capital ou une offre publique.

Hypothèque - DéfinitionDe plus, l'activité de mutuel il doit reposer sur les notions de "prévoyance", de "solidarité" et d '"aide mutuelle". En pratique, mutuel appliquer le principe de solidarité entre leurs membres en ne choisissant pas de manière personnalisée les risques d'adhésion et en ne fixant pas de conditions tarifaires personnalisées. De ce point de vue, la réciprocité vise, avec l'amélioration de la protection du membre, l'accès à une assistance pour tous.

Dans la mesure où elle vise «le développement culturel, moral, intellectuel et physique de leurs membres», ainsi que «l'amélioration de leurs conditions de vie», l'activité de mutuel c'est dans le domaine de la protection sociale exclusivement à l'égard de la personne humaine. Cela signifie mutuel ne peut offrir que l’assurance de personnes, et en aucun cas l’assurance de biens.

Ce point concerne le type de produits pouvant être offerts par mutualités cela est bien expliqué au paragraphe II du même article du Code de la Mutualité, où il est dit:

"Les sociétés mutuelles peuvent avoir pour objet:

1 ° Réaliser les opérations d'assurance suivantes:
a) couvrir les risques de blessures corporelles liées à des accidents ou à des maladies;
b) Prendre des engagements dont l'exécution dépend de la durée de la vie humaine, verser le capital en cas de mariage ou de naissance d'enfants, utiliser l'épargne pour la capitaliser en contractant des obligations spécifiques;
c) exercer des activités de protection juridique et d'assistance personnelle;
(d) couvrir le risque de perte de revenu due au chômage;
e) fournissent leur garantie mutuelle aux engagements souscrits par les membres participants en ce qui concerne l'acquisition, la construction, la location ou l'amélioration de leur habitat ou celui de leurs bénéficiaires;

2 ° assurer la prévention des risques de lésions corporelles liés à des accidents ou à des maladies, ainsi que la protection des enfants, de la famille, des personnes âgées, des personnes à charge ou des personnes handicapées;

3 ° mettre en œuvre des actions sociales ou gérer des résultats sanitaires, sociaux ou culturels;

4e Participer à la gestion d'un régime légal d'assurance maladie et maternité (…) "

Et en effet mutualités peut obtenir une approbation administrative que dans les branches d’assurance suivantes:

1. Accidents (y compris les accidents du travail et les maladies professionnelles):
2. maladie:
15. Caution:
16. Pertes financières diverses:
17. protection juridique;
18. Assistance:
20. vie mortelle:
21. Taux de natalité:
22. Assurance relative aux fonds d'investissement:
24. Capitalisation:
25. Gestion de fonds collectifs:
26. Toute opération de nature collective définie à l'article L. 222-1.

(Pour plus d'informations sur la classification des opérations d'assurance dans différentes branches, voir la page "Succursales d'assurance").

Enfin, pour finir de présenter mutuel, nous ajoutons qu’ils sont dirigés par des administrateurs qui exercent leur activité sur une base volontaire (qui ne sont donc pas rémunérées pour l’exercice de leurs responsabilités et fonctions), ces derniers étant élus au conseil d’administration par les membres de l’assemblée générale qui réunit des membres ou des délégués.

→ Le mutuel elles ne doivent pas être confondues avec des sociétés mutuelles d'assurance (= Sociétés d'assurances Mutue – SAM – et Sociétés d'assurances mutuelles – ADM).

Différence entre mutuelle et compagnie d'assurance

Mutual - Présentationun mutuel et une compagnie d’assurance se distingue à plusieurs endroits. Pour résumer les caractéristiques des mutuelles susmentionnées, voici comment mutuel et les compagnies d'assurance diffèrent:

1) le mutuel elles ont un but "sans but lucratif", alors que certaines compagnies d'assurance (sociétés à responsabilité limitée, mais non mutuelles) visent à réaliser des bénéfices. Les compagnies d’assurance sont donc des organisations commerciales dont l’objectif est de générer des bénéfices qu’elles distribuent ensuite à leurs actionnaires. En tant que sociétés par actions, elles peuvent se financer en augmentant leur capital-actions ou en lançant des offres publiques.

2) Alors que le mutuel ne faites pas de sélection personnalisée des risques, mais au contraire de permettre à chacun d’avoir accès à une couverture complémentaire de santé, de salaire ou de sécurité sociale, les compagnies d’assurance personnalisent souvent le risque (au moyen d’un questionnaire présenté à l’assuré & # 39;) adapter leurs tarifs en fonction des différents paramètres individuels de l'assuré, enregistrés à l'aide des réponses fournies au questionnaire.

3) le mutuel, dont le but principal est de participer à l’amélioration des conditions de vie de leurs membres, ne peuvent proposer une assurance de personnes, c’est pourquoi ils ne peuvent effectuer des opérations que dans 12 des 26 branches d’assurance (identifiées et répertoriées dans le code de conduite). assurance). Les compagnies d’assurance, pour leur part, sont légalement autorisées à offrir des services d’assurance dans les 26 succursales et sont donc en mesure de proposer à leurs clients des contrats d’assurance de personnes et de biens, avec toutefois, dans le cas où elles opèrent dans le secteur Vie du secteur L'assurance doit séparer cette assurance des assurances "non-vie" ou "IARDT" (incendie, accidents, risques divers et transport).

4) Enfin, alors que le mutuel sont directement guidés par un conseil d’administration élu par tous les membres, un conseil désignant un administrateur qui exerce sa fonction sur une base volontaire (sans rémunération), les compagnies d’assurance sont dirigées par des fonctionnaires rémunérés relevant de la L'exercice de ses responsabilités et désigné par les actionnaires.

mutuel – Comparateur assurance décès
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire