Beaumont-de-Lomagne. Chaton en ligne pour payer les funérailles de la mère – Comparateur Assurance Obsèques


plus
Audrey Gandouly, 32 ans, a jeté un chaton sur Internet pour finir de payer les funérailles de sa mère, décédée d'un cancer à l'âge de 58 ans en décembre.

La douleur du deuil et l'énigme de l'argent. Audrey Gandouly, résidant à Beaumont-de-Lomagne dans le Tarn-et-Garonne, risque la mort de sa mère, décédée le 19 décembre. Mais en plus de cette douleur, il fait face à une autre difficulté, celle du financement des funérailles. La mère d'Audrey est décédée d'un cancer du poumon qui s'est propagé en un an et trois mois. "C'est lors de la déclaration de sa maladie que j'ai appris qu'il n'avait souscrit aucune assurance", a expliqué la jeune femme. C'est donc à Audrey et à ses frères et sœurs de trouver un moyen de financer les funérailles. La facture s'élève à 3 700 €. Dans la douleur et le chagrin, la famille ne parvient pas à trouver un compromis pour régler ce montant. "Mes frères et sœurs ne peuvent pas m'aider. Je me retrouve à réparer ça. Je suis mère de trois enfants, je suis soignante, je reçois un salaire de 1 000 euros", explique Audrey, désespérée.

2700 euros à trouver

CPAM, banques, Ligue contre le cancer … Les déchets continuent et sont similaires pour cette mère célibataire. "J'ai même écrit une lettre au président de la République, je n'ai pas reçu de réponse. Je suis bouleversé. Les travailleurs m'appellent régulièrement pour payer", a-t-il dit, tremblant dans la voix.

Dans un "choc émotionnel", elle a même été forcée d'arrêter temporairement de travailler.

Un ami lui a prêté une partie de la somme, 1 000 euros. Mais il reste encore 2 700 euros à trouver. En dernier recours, Audrey a mis en ligne un chaton, hébergé par Leetchi. "Sur le plan émotionnel, c'est très difficile", dit-il. Ce chaton est vraiment son dernier espoir. "J'ai appelé tous les services que je connaissais, que j'aurais pu, n'importe où, on vous a dit qu'il n'y avait pas d'aide", a déclaré Audrey. À ce jour, il n'a réussi à lever que cinq euros. La trentenaire souhaite également que sa triste expérience soit utile. En fait, dès qu'elle a eu son premier enfant, Audrey a souscrit une assurance-vie. "Je veux aussi interpeller les gens sur ce type de situation, on se retrouve à gérer du jour au lendemain la mort d'un être cher et les aspects financiers. Aujourd'hui en France il faut organiser sa mort", explique Bitter Coward. Audrey invite alors toutes les personnes qui pourraient l'aider dans cette épreuve.

Pour la contacter: Audrey Gandouly au 06 29 76 16 98 ou par e-mail: angel.audrey@live.fr.
Chaton en ligne: www.leetchi.com/c/obseques-de-notre-mamann

Des funérailles plus chères

Les prix des funérailles ont augmenté, selon un sondage de l'UFC Que Choisir. En moyenne, un enterrement coûte 3 815 €, 14% de plus qu'il y a cinq ans et la crémation 3 986 €, soit une augmentation de 10%. Prix ​​qui n'incluent pas le coût de la voûte et de la concession. D'une usine à l'autre, le prix oscille entre 1 269 € pour l'offre la moins chère et jusqu'à plus de 7 500 €.

Beaumont-de-Lomagne. Chaton en ligne pour payer les funérailles de la mère – Comparateur Assurance Obsèques
4.9 (98%) 32 votes