Assurance vie: met à jour les clauses du bénéficiaire – Comparateur assurance décès

La clause du bénéficiaire d'une assurance vie est un élément important du contrat qui mérite d'être rédigé avec soin mais également mis à jour. Pour Philippe Baillot, courtier d’assurances, cela est trop rare et peut conduire à des situations complexes.


iStock – Extreme Media

L’assurance vie est un produit de placement intéressant, flexible et avantageux à bien des égards, notamment dans le cadre d’un transfert de capital à des proches. C'est également une excellente solution en termes de fiscalité, car la loi établit une distinction claire entre "bénéficiaires" et "bénéficiaires". Les candidats doivent payer les frais d'héritage tandis que les bénéficiaires sont exemptés. Ce léger changement dans les termes utilisés revêt en effet une grande importance, dans la mesure où le capital créé par la possession d’un contrat d’assurance vie n’entre pas dans la propriété des "demandeurs légitimes", mais reste le même. donc aux "bénéficiaires". Dans le contexte d'une transmission de parents à enfants ou petits-enfants en particulier, l'opération est avantageuse car les bénéficiaires du contrat ne paieront que la sécurité sociale.

Lire aussi : L'assurance-vie, comment ça marche? [guide complet]

Rédigez et mettez à jour correctement la clause du bénéficiaire

Toutefois, afin de préserver les avantages fiscaux et patrimoniaux de l’assurance vie, la rédaction de la clause du bénéficiaire doit faire l’objet de la plus grande attention. Cela ne suffit toutefois pas, selon les résultats de l'assurance du courtier Philippe Baillot. Déplore le fait que "trop ​​peu de clauses des bénéficiaires correspondent aux souhaits des abonnés. Parce qu'elles étaient mal écrites à la signature du contrat, en l'absence d'une analyse préalable de son environnement émotionnel, ou n'ont pas été révisées, entre "s'en tenir aux changements de la situation familiale de l'abonné, y compris aux techniques patrimoniales". En effet, pendant la durée du contrat, parfois plusieurs décennies, la situation familiale de l’abonné aurait pu changer de manière significative. Un nouveau conjoint, un divorce, un mariage, une naissance … il est probable que tous ces événements peuvent changer l'intention initiale du titulaire du contrat. Sauf dans la plupart des cas, le médiateur de l’assurance observe que la clause du bénéficiaire du contrat n’a pas été reprise, modifiée et n’est donc plus adaptée aux nouveaux souhaits du souscripteur "En conséquence, au décès du Abonné, capital versé à des personnes autres que celles que le défunt souhaitait gratifier ". La solution? C'est simple, il vous suffit de contacter votre conseiller en assurance vie pour modifier la clause en fonction de l'évolution de votre situation personnelle, familiale ou affective. Mais au-delà de la clause du bénéficiaire, nous vous recommandons vivement de prendre le temps de lire toutes les clauses du contrat, y compris celles relatives aux exclusions et aux pertes et aux garanties offertes. De cette manière, l'abonné a la certitude de stipuler un contrat qui correspond à tous égards à ses besoins, ses désirs et son profil.

Assurance vie: met à jour les clauses du bénéficiaire – Comparateur assurance décès
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire