Les investissements qui existent pour la dépendance – Comparateur assurance décès

Pour vivre dignement en cas de dépendance ou pour protéger un être cher en cas de perte d'autonomie, des solutions d'assurance individuelles existent.

Même si notre système d'assistance sociale fournit un revenu minimum aux personnes handicapées ou à charge, il ne suffit presque jamais pour garantir un mode de vie raisonnable. Si vous perdez tout ou partie de votre autonomie, ou si vous souhaitez protéger un parent fragile, des investissements dédiés procurent des revenus supplémentaires. Aperçu rapide.

Assurance dépendance

Ce type d'assurance permet à un souscripteur de se couvrir contre le risque de dépendance en payant une cotisation annuelle. Si vous perdez votre autonomie, vous recevrez une rente viagère, le montant est garanti au début du contrat et parfois un petit capital pour répondre à des besoins urgents (adaptation nationale, etc.). Dans le cas contraire, le capital accumulé lui est perdu, tel que le détient l'assureur. Le montant de la contribution dépend de votre âge et du montant du revenu garanti au moment de l’ouverture du contrat. Attention, ces assurances ne sont plus accessibles après un certain âge (70 ou 75 ans en général) et fermées à ceux qui ont déjà perdu leur autonomie.

Contrats de rente

Ces contrats sont signés par un membre de la famille d’une personne handicapée (physique, psychologique ou mentale). Pour un paiement annuel, ils sont destinés à fournir à la personne fragile une rente viagère après le décès de l'entrepreneur. La souscription peut être faite par un parent direct (ascendant ou descendant), dans une ligne collatérale jusqu'au 3ème degré (frère, tante, neveu …) ou par des personnes à charge ou vivant sous le même toit. . Les rentes de survivants offrent un avantage fiscal: les versements effectués bénéficient d'une réduction d'impôt annuelle de 25% de leur montant, limitée à 1 525 euros (+ 300 euros par enfant à charge), d'une réduction maximale de 381 euros. , 25 euros par foyer fiscal. Bon à savoir: si la personne handicapée décède avant le souscripteur, le code des assurances prévoit que ce dernier récupère les primes versées (article L132-3).


Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

Les investissements qui existent pour la dépendance – Comparateur assurance décès
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire